top of page

E-CUBE accompagne Carbon Gap dans la réalisation d’une étude sur le potentiel de développement des méthodes d’élimination du dioxyde de carbone en France

L’élimination du dioxyde de carbone (EDC) vise à réduire le niveau de CO2 dans l’atmosphère en réalisant des émissions négatives et compenser les émissions résiduelles qui ne pourront pas être réduites. L’EDC correspond au troisième pilier de l’action climatique (réduire, s’adapter, éliminer) et se base sur une large palette de méthodes à la fois naturelles et technologiques.


Cette étude, première du genre en France, vise à estimer le potentiel déployable des solutions d'EDC en France à horizon 2030 et 2050. Elle a été réalisée pour le compte de l’ONG Carbon Gap qui promeut le développement des capacités d’EDC en Europe dans un objectif d’accélération de la transition écologique.


Dans le cadre de cette étude, E-CUBE a apporté à Carbon Gap son expertise sur le contexte de transition énergétique français et a fourni un support méthodologique et analytique à la réalisation des analyses.


A partir d’une approche bottom-up, les ressources (notamment électricité, chaleur, biomasse & terres) requises pour déployer les différentes méthodes ont fait l’objet d’une analyse complète pour établir les quantités disponibles qui pourraient être fléchées vers l’EDC. Une analyse des conditions technico-économiques et des contraintes réglementaires et sociales à ensuite été réalisée pour estimer un potentiel déployable scénarisé à travers 3 scénarios contrastés : ambitieux, de référence et conservateur.

Plusieurs enseignements ressortent de cette étude :


1. Diversification des puits de carbone : le rapport souligne l'importance pour la France de diversifier ses puits de carbone naturels et technologiques afin de renforcer ses capacités d’EDC et d’être plus résilient vis-à-vis de l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone à 2050.


2. Objectif de neutralité carbone d’ici 2050 : l’étude démontre que la France a le potentiel d'atteindre la neutralité carbone, voire de devenir nette négative en termes d'émissions de carbone, à condition de respecter sa trajectoire de décarbonation (trajectoire proposée par la Stratégie Nationale Bas Carbone, SNBC) et de mobiliser pleinement son potentiel d'EDC. La neutralité carbone pourrait même être atteinte en respectant la notion de like-for-like


3. Principaux freins pour déployer les méthodes d’EDC : les principaux freins, d’un point de vue des ressources uniquement, sont la disponibilité d’énergie décarbonée (électricité et chaleur) et les capacités de stockage géologique qui permettront de stocker durablement le CO2.

Le rapport est complété par une 1ère ébauche de feuille de route, élaborée dans le cadre d’un travail de réflexion conjointe avec une quinzaine d’acteurs du secteur, qui propose des actions concrètes à engager pour initier et encourager le déploiement efficace, responsable et concerté des mesures d'EDC. Cette feuille de route souligne également l’importance d’agir dès maintenant pour anticiper les défis à venir.


Si vous souhaitez en apprendre plus sur les résultats de cette étude ou la méthodologie mise en œuvre, n’hésitez pas à :

-        Consulter le rapport complet et sa feuille de route sur le site de Carbon Gap

-        Contacter directement nos équipes




Comments


bottom of page