Erosion des « capture prices » des actifs renouvelables




E-CUBE publie aujourd’hui une note d’analyse sur le perspectives d’évolution des « capture prices » des actifs renouvelables.


Les capture prices sont les prix auxquels une centrale solaire ou éolienne vend sa production. L’analyse la plus couramment répandue est que la pénétration croissante du solaire et de l’éolien devrait conduire à une « cannibalisation » des prix : lorsque le vent souffle ou le soleil brille, la production concomitante d’un volume croissant d’actifs renouvelables conduirait mécaniquement à une baisse des prix.

Nous analysons dans cette note l’effet correcteur que pourraient avoir les actifs de flexibilité.

Nous en profitons pour republier ici en version actualisée l’analyse conduite en 2018 pour la Commission de Régulation de l’Energie sur la critique des signaux de prix marché et les possibles réformes du design de marché européen ; cette note trouve une nouvelle actualité avec la récente envolée des prix de l’électricité et les débats européens qui s’en sont suivis.


La future réponse politique et réglementaire qui sera apportée à ces questions pourrait conditionner notre capacité à atteindre les objectifs de transition énergétique et avoir des conséquences importantes sur l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de l’électricité (producteurs, investisseurs, consommateurs, …) et engendrer une modification profonde de certains modèles d’affaires en impactant le modèle de revenu des actifs de production.


Pour télécharger l'étude complète :


2202_E3_POV capture prices REN
.pdf
Download PDF • 746KB